vendredi 17 septembre 2010

17 septembre 2010 - je me permets...

Je me permets quelques corrections et précisions :

Quand je me suis levée ce matin, il y avait plusieurs cordes qui pendaient devant ma fenêtre. Je les ai suivi du regard et ai regardé en bas. les paquets de “sucre-farine-cocaïne” où je ne sais quoi, étaient toujours là, 18 étages en-dessous. Mais il y avait aussi au bout des cordes des ouvriers au sol, se préparant à faire des travaux que je ne comprends pas. Et c'est à voir ces ouvriers à côté de ces paquets que j'ai réalisé que les paquets en question étaient très loin de faire la taille d'un pigeon, et beaucoup plus proche de la taille de mon bras tendu… Le mystère s'épaissit.

L'orage qui a éclaté hier juste après l'accident n'était pas exactement un orage : c'était l'approche de la tornade. Je suis retournée à Harlem (au nord), alors qu'elle se dirigeait vers Brooklyn (au sud). Le seul moment où je l'ai croisée sans le savoir, une jeune asiatique a croisé une voiture.

Le livre que mon professeur d'adaptation veut nous faire lire est en réalité très drôle. Je ne peux pas juger encore s'il est utile, mais il se lit comme une histoire, rigolote, moqueuse, particulièrement sympathique. Pour vous donner une idée, voici le toute première phrase de la préface (je vous la fait en français) :
“Dans presque tous les séminaires sur l'écriture de scénario où j'ai enseigné, trois questions semblent toujours être soulevées :
- est-ce que vous pourriez nous parler un peu plus de l'adaptation ?
- où sont les toilettes ?
- quels sont les problèmes de droit, et qu'est-ce que le scénariste doit au texte original?
Ce livre répondra à ces questions, et à d'autres similaires sur la nature et la structure des adaptations. Oui je peux parler d'adaptations sur une centaine de pages, et je le fais, donc assis-toi et calme-toi, Kemosabe. Et si tu te poses encore la question, les toilettes sont de l'autre côté du hall, sur la gauche.”

Je cherche d'ailleurs toujours un roman à adapter dont les droits n'aient pas été achetés ou qui soit déjà dans le domaine public… pitié, aidez-moi !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

5 août 2018 - Rando-jazz à Rodes

Une courte balade vous y mène, vous y êtes avant d'avoir osé même vous demander quand serait l'arrivée. Dans la grande carrière de p...